image
image

Un vignoble extraordinaire au coeur d'une région exceptionnelle

Le Malbec est le cépage originaire de Cahors, et ses merveilleuses caractéristiques sont reconnues car on l'utilise dans 70% des mélanges avec d'autres variétés sur l'appellation. Les vignobles sont situés le long de la rivière du Lot, sur ses magnifiques méandres et pentes qui servent de régulateur thermique au raisin. Situé entre la Méditerranée et l'océan Atlantique, les niveaux de précipitations et d'humidité sont optimales pour la qualité des vignes.

En savoir plus Réduire

image

Le vignoble et son histoire

Lorsque Georges Vigouroux acheta Le Château de Haute-Serre il était à l'état de ruine, envahie par les genévriers et les chênes. Ces derniers ont du être déracinés pour éviter que les vignes deviennent malades. Il a fallu plus de deux ans de concassage de roches et de sous-solage pour obtenir un terrain prêt à la plantation.

  • En 1973, après deux années de préparation et de travaux, la terre du domaine de Haute-Serre était de nouveau prête à redevenir une terre à vocation viticole.
En savoir plus Réduire

Les plus gros rochers furent brisés à la dynamite puis broyés à l’aide d’un énorme concasseur. Deux années de travail acharné furent nécessaires pour que le terrain désormais véritable lit de pierraille, soit prêt à recevoir la vigne. Deux années pendant lesquelles Georges Vigouroux, assisté de son beau-frère, Pierre Peysson, sélectionnèrent les plants de Malbec.

Lors du rachat du Château de Haute-Serre, le domaine était totalement à l'abandon, envahi par la végétation. Il fallut arracher genévriers et chênes sans laisser de racines au risque de provoquer une maladie très dangereuse pour la vigne. Vint ensuite le sous-solage, au cours duquel les blocs du sous-sol transformèrent la propriété en une véritable carrière absolument impénétrable.

Lors du rachat du Château de Haute-Serre, le domaine était totalement à l'abandon, envahi par la végétation. Il fallut arracher genévriers et chênes sans laisser de racines au risque de provoquer une maladie très dangereuse pour la vigne. Vint ensuite le sous-solage, au cours duquel les blocs du sous-sol transformèrent la propriété en une véritable carrière absolument impénétrable.

La volonté de refaire le vignoble là où il était autrefois, pour refaire du Cahors comme autrefois permit à Georges Vigouroux de surmonter toutes les difficultés de son entreprise. Ses travaux ont permis de bénéficier des avantages qualitatifs des vins de coteaux venus sur la pierre. Cette nature de terrain ne permet pas l’expression naturellement vigoureuse du Malbec. Il en découle un équilibre physiologique qui régule un petit rendement d’environ 45 hl/ha par an.

Château de Haute-Serre – Le cellier

La vinification

A Haute-Serre, la cave de vinification a été bâtie au centre de la propriété pour que le raisin une fois coupé soit acheminé le plus rapidement possible vers le cuvier de vinification. Le bâtiment a été construit en pierres, couvert de tuiles, et parfaitement isolé. Frais en été, et tempéré en hiver.

Le cuvier de vinification est conçu pour amener le raisin en un temps record aux cuves de fermentation qui sont en inox, matériel on ne peut plus propre. «Le chai de vinification est une maternité où tout doit être propre», dit souvent Georges Vigouroux. Il a été prévu suffisamment de cuves pour faire de longues vinifications à l’ancienne pour obtenir des vins bien charpentés aptes au vieillissement. Les vins sont ensuite élevés en barriques de chêne de 225 litres et en foudres de 75 hl pendant 12 mois.

En savoir plus Réduire